Le radon ? Qu’est-ce que c’est ?

Le radon est un gaz radioactif, d’origine naturelle, incolore et inodore, omniprésent à la surface de la Terre, principalement dans les sols granitiques, les schistes argileux et les terres riches en phosphates.

Il provient de la désintégration de l’uranium et du radium présents dans la croûte terrestre.

Il passe par les fracturations, par les pores de la roche ou de certains sols.

Une partie de ce gaz inerte circule librement à travers les planchers des habitations, traverse les fissures, les jointures, emprunte les réseaux de canalisations, les escaliers... pour aboutir dans les pièces de vie.

En cas de mauvaise aération, il s'accumule et est inhalé avec l'air que l'on respire. La concentration dans les espaces confinés (caves, sous-sols, vides sanitaires) peut être de 5 à 50 fois plus élevée qu'à l'air libre.
Le puits canadien, aussi écologique soit-il, peut participer à la propagation du radon.

radonmapfr

 

Cliquez sur la carte pour l'agrandir

Reconnu comme cancérigène, le radon est un gaz radioactif qui fait aujourd’hui l’objet de mesures réglementaires visant à en limiter l’exposition auprès des populations.

Depuis l'arrêté du 27 juin 2018 portant délimitation des zones à potentiel radon du territoire français, le zonage de zones radon a été modifié  .
Les communes du territoire français sont réparties en trois types de zones à potentiel radon sur la base de critères géologiques  :

  • Zone à potentiel radon faible  : ZONE 1
  • Zone à potentiel radon faible avec facteurs géologiques particuliers  : ZONE 2
  • Zone à potentiel radon significatif  : ZONE 3

Et depuis le premier juillet 2018 le niveau de référence est fixé à 300 Bq/m3

-Etablissements recevants du public( ERP)
Obligatoire pour toutes les communes situées en zone 3
En zone 1 et 2 , lorsque les résultats de mesurage existants dépassent 300Bq/m3

- Lieux de travail
Toutes les activités professionnelles sont concernées. Au sous-sol et rdc de bâtiments situés dans les zones où l’exposition au radon est susceptible de porter atteinte à la santé des travailleurs.
Les employeurs doivent prendre en compte le risque radon dans le cadre de l’évaluation des risques professionnels.

- Bâtiments à usage d’habitation
La réglementation n’impose pas la réalisation de mesure de la concentration de radon dans l’air intérieur des habitations.
Toutefois pour les biens immobiliers situés dans les communes de zone 3, les acquéreurs ou locataires sont informés par le vendeur ou le bailleur de l’existence de ce risque.

La gestion du risque lié au radon dans l’habitat n’est à ce jour quasiment pas réglementée alors qu’il s’agit souvent de la principale voie d’exposition à la radioactivité compte tenu du temps d'occupation (les français passent en moyenne 67% de leur temps à leur domicile.

Aussi avant de louer, d’acheter, de construire, ou pour protéger sa santé et celle de ses proches.
Il peut être bon de connaître la concentration de radon de l’habitation ou le potentiel d’exhalation radon du terrain à construire.

Formé au dépistage du radon, Niveau 1 option A, Géobiopatible Habitats réalise pour vous à votre domicile, votre établissement ou lieu de travail, selon un protocole reconnu le mesurage de l’activité volumique du radon.
Selon les mesures obtenues, je vous conseille sur le niveau des améliorations nécessaires tel que définit par la loi.

Seuil d’exposition:
Le seuil de précaution réglementaire est fixé à 300Bq/m3 et le seuil critique à 1000 Bq/m3.
Si l’activité volumique moyenne du radon est comprise entre 300 et 1000 Bq/m3, des actions correctives doivent être mises en oeuvre (art. R. 1333-34 et arrêté du 26 février 2019).

Actions correctives:
- Ouvrir régulièrement les fenêtres.
- Vérifier l’état de la ventilation.
- Réaliser des étanchements de l’interface sol/bâtiment.
- Améliorer ou rétablir l’aération naturelle du soubassement lorsqu’il existe.

Si, à l’issue de ces actions correctives, l’activité volumique moyenne du radon se maintient au-delà du niveau de référence de 300Bq/m3 ou si l’activité volumique est supérieure à 1000 Bq/m3, une expertise est nécessaire pour identifier les causes de la présence de radon.

L’Organisation Mondiale de la Santé a défini un seuil de référence de 100 Bq/m3 qu’il est recommandé de ne pas dépassé dans l’habitat. Dans le cas où des conditions régionales spécifiques ne permettraient pas de mettre en application un tel niveau, l’OMS préconise de choisir un autre niveau de référence, mais qui ne devrait pas excéder 300 Bq/m3. 

Tarifs
Pour les particuliers, le coût du diagnostic radon est de 95 euros (deux dosimètres / habitation minimum). Ce coût peut varier en fonction de la superficie et du nombre de dosimètres à installer.
Le nombre de dosimètre est en fonction de la superficie de la maison et des espaces homogènes définis.

Pour les établissements publics, professionnels,
un devis est établi avant toute intervention.

ATTESTATION DE COMPÉTENCE...